Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Bandol : une ville dynamique pour les jeunes

Contrairement à l’idée que l’on peut s’en faire, Bandol est une ville dynamique d’abord grâce à sa jeunesse et à la vision d’avenir qu’elle en a. Lorsque nous discutons avec les jeunes Bandolais, nombreux sont ceux qui nous disent qu’ils ne sont pas assez écoutés, que trop peu de choses sont faites, en somme qu’ils sont un peu oubliés. Je tiens à dire à la jeunesse bandolaise que nous ne l’avons pas oubliée et ne l’oublierons pas. Aussi, parce que je sais la jeunesse bandolaise suffisamment lucide, je tiens à lui parler vrai, sans ambages : mon souhait est de tout faire pour qu’elle s’engage.

Mais nous n’avons pas à rougir non plus du travail qui a été entrepris pour la jeunesse. Je constate d’ailleurs que rien dans le programme de la liste opposante n’est prévu concernant les jeunes.

D’une manière générale, il faut dire que le nouveau quai de Gaulle a permis aux commerçants d’avoir l’outil idéal pour permettre à la jeunesse bandolaise d’être fière de sa ville et de rivaliser avec les plus belles villes alentour. Ce lifting a aussi permis de rajeunir la ville, il suffit de regarder le nombre de jeunes attablés dans les différents commerces de notre ville au cours des derniers jours pour s’en convaincre.

Aussi, quand nous programmions une série de festivals, dont les « Les aoûtiennes », que nous pérenniserons, cela a été pensé et axé pour les jeunes. Avant cela, nous avons permis à un groupe de jeunes Bandolais très talentueux de se produire lors du festival « Les Voiles sonores » pour le grand plaisir des uns et des autres. Nous avons permis d’insuffler une dynamique et un élan festif au fil des ans. Nous avons posé les bases, il faut continuer dans ce sens.

Étudiants, jeunes investisseurs, travailleurs ou sur le marché de l’emploi, nombreux sont ces jeunes qui se réjouissent de vivre, venir ou revenir à Bandol. Et parce que penser la jeunesse c’est aussi l’inciter à s’impliquer activement dans la vie locale, nous serons là à chaque fois qu’elle aura besoin de nous. Nous favoriserons et accompagnerons tous les projets de jeunes qui le souhaitent comme nous l’avons fait par le passé.

Je pense notamment aux soirées « Deck » organisées tous les jeudis soir d’été par une association bandolaise en mettant à disposition des locaux municipaux à côté de la société nautique (ancien CMJ). Ou encore en ayant un regard bienveillant quand il s’est agi ou s’agira d’accorder des autorisations comme nous l’avons permis très récemment pour des soirées dans un établissement de la plage de Renécros.

En outre pour les années à venir, notre projet de réhabilitation du stade Deferrari inclut l’ouverture d’un établissement de nuit type « avant-boîte » où toutes les générations confondues pourront se retrouver.

Je le disais nous avons insufflé une dynamique festive dans Bandol, nous la confirmerons pour les prochaines années.

Il existe également le service municipal « Bandol Jeunes » qui organise diverses activités de loisir et sportives pour les 11-16 ans. En termes d’infrastructures, nous avons rénové les terrains de sport du parc de Buffon et un local couvert est en cours de finalisation pour permettre aux jeunes Bandolais, encadrés par le « Service Jeunes » de la ville, d’y pratiquer diverses activités.

Enfin, penser la jeunesse bandolaise c’est aussi être présent lorsqu’elle a besoin d’être accompagnée dans ses démarches tout au long de sa vie, son orientation, ses recherches d’emplois ou de stages.

D’abord, je tiens à rappeler que c’est sous notre mandat que tous les emplois saisonniers ont été ouverts à toute la population bandolaise quand auparavant tout se faisait « de bouche à oreille ». Et cela, nous l’avons fait d’abord par transparence et aussi pour permettre à TOUS LES BANDOLAIS d’y postuler. En lien avec le Bureau municipal de l’emploi (BME), nous avons voulu privilégier en priorité les jeunes dans le recrutement de ces emplois saisonniers et assurer un roulement pour permettre au plus grand nombre de travailler.

À Bandol, les partenariats conclus entre le BME et la mission locale permettent d’assurer un suivi régulier des jeunes Bandolais. Mais pas seulement, puisque sous notre mandat nous avons lancé plusieurs « services civiques » à l’adresse des 18-25 ans, dans les missions telles que la culture et l’animation, ou encore l’écologie. Face au succès rencontré et pour impliquer davantage notre jeunesse dans la vie de la commune, nous développerons ce dispositif autant que faire se peut.

Je le disais, je le répète : Bandol, pour penser l’avenir, a besoin de sa jeunesse. Et la jeunesse bandolaise, pour penser Bandol jeune et dynamique a besoin d’être présente. Nous avons été et serons présents… j’espère que la jeunesse aussi.

Anice Mouaddel

Catégorie: Animations