Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Le retour aux urnes se précise

À l’issue du conseil municipal du 23 juillet, mon groupe, celui de Christian Palix, ainsi que celui de Floriane Cercio et Yannick Champion se sont rencontrés pour acter leur souhait de retourner aux urnes. Le nombre de démissions est suffisant.

Les conseillers municipaux de ces groupes ont signé une lettre de démission. Ces démissions seront effectives au 21 septembre.

35 démissions sont signées, 4 restent à venir. D’ores et déjà, le compte est bon, il y a assez de démissions pour provoquer le retour aux urnes.

La date du 21 septembre a été choisie pour que la saison estivale se déroule sans encombre. Cette saison est d’ailleurs bien lancée. En effet la salle Jules Verne accueille en ce moment un festival de musique classique d’un niveau exceptionnel et la place de la Liberté ne désemplit pas avec des animations tous les soirs jusqu’à fin août.

Une fois les démissions enregistrées, le préfet devrait constater la carence du conseil municipal et demander de nouvelles élections dans un délai d’environ un mois et demi, c’est à dire aux alentours de début novembre.

Pendant la vacance du conseil municipal, la ville sera administrée par les conseillers municipaux non démissionnaires. Il n’y aura pas de délégation spéciale nommée par le préfet, contrairement à ce qui avait été annoncé.

Afin de préserver la continuité de la gouvernance de Bandol et de garantir que les engagements que j’ai pris devant vous ne soient pas trahis, j’ai décidé de ne pas démissionner personnellement. Non pas pour protéger mon fauteuil, mais pour ne pas le laisser, même pour une courte période, à Mme Quilici à qui il reviendrait de fait.

L’ensemble des démissionnaires a validé cette décision pour que je reste à mon poste.

Je suis plus que jamais combattif et décidé à faire avancer Bandol, avec vous.

Catégorie: Conseil municipal