Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Débat d’orientation budgétaire 2019 : Investir pour demain grâce à des finances assainies

Le débat d’orientation budgétaire (DOB) dessine les grandes lignes de la politique budgétaire qui sera menée en 2019, en tenant compte du contexte économique et des projets municipaux, en même temps qu’il met en perspective la situation financière présente par rapport à celle des années passées.

Les chiffres présentés au conseil municipal du 17 janvier 2019 dans le cadre du DOB attestent que le redressement des finances communales permet aujourd’hui d’investir de manière soutenue pour maintenir l’attractivité de Bandol sans augmenter les impôts pour la 4ème année consécutive.

Une trajectoire budgétaire favorable malgré un héritage lourd

Autant la gestion financière fantaisiste de 2008 à 2014 que la baisse brutale des dotations de l’Etat ont demandé un effort important de gestion pour assainir les finances.

L’héritage du mandat précédent, conjugué à la baisse des dotations, était le suivant :

  • Une dérive des dépenses de personnel qui ont augmenté de plus de 2 millions d’euros entre 2008 et 2014, soit une hausse de 25%, soit encore 20 points d’impôts.
  • Un budget 2014 en déséquilibre sur la section de fonctionnement de -1 161 952 €.
    Cette somme de 1 161 952€ qui manquait a nécessité une reprise anticipée du résultat (ou excédent). Cet excédent était pour 2013 de seulement 2 638 112 € (grâce aux économies réalisées, il est en 2018 de 7 284 127 € selon une estimation provisoire). Il ne restait donc déjà plus en réserve que 2 638 112 – 1 161 952 = 1 476 160 €. Comme les dépenses augmentaient beaucoup plus vite que les recettes (c’est ce qu’on appelle « l’effet ciseau »), il ne faut pas être un expert en finances locales pour comprendre que sans des mesures vigoureuses on allait droit dans le mur.
  • Une capacité de désendettement (CDD) de 57 ans sachant qu’il faut une CDD de 15 ans voire 10 ans si l’on veut dégager de l’autofinancement pour investir sans trop emprunter.
  • Une baisse de la dotation globale de fonctionnement (DGF) de 1,5 million d’euros qui a été « compensée » par la hausse des impôts en 2015 décidée par le Préfet et la majoration de la taxe d’habitation sur les résidences secondaires.

Les résultats tangibles des efforts de gestion entrepris depuis 2014 se caractérisent notamment par :

  • Des dépenses de personnel qui ont baissé de 329 294 € entre 2014 et 2018, soit -3,12%.
  • En 2018, des recettes de fonctionnement supérieures aux dépenses de fonctionnement de plus de 3 millions d’euros.
  • Des dépenses réelles de fonctionnement qui ont diminué de près de 2 millions d’euros depuis 2014, soit 20 points d’impôt, tout en augmentant l’offre de services au profit des bandolais.
  • Une capacité de désendettement ramenée (CDD) en-dessous de 2 années en 2018.

Nul doute que sans les économies de saine gestion réalisées depuis 2014, le levier fiscal aurait dû à nouveau être actionné.

C’est bien pour cela que cette politique de gestion rigoureuse de l’argent public, pleinement assumée par l’équipe municipale, permet de ne pas détériorer davantage encore le pouvoir d’achat du contribuable.

Des investissements garant de l’avenir

Les marges financières reconstituées permettent aujourd’hui de financer les travaux du quai de Gaulle qui représentent autant un engagement de campagne qu’une impérieuse nécessité.

Les travaux de restructuration de la vitrine de Bandol permettront de redynamiser les commerces du centre-ville et de développer aussi les zones piétonnes adjacentes dont plusieurs d’entre elles seront rénovées en 2019.

C’est ainsi qu’en 2019, 5,4 millions d’euros HT seront budgétisés pour les travaux du quai de Gaulle tandis qu’une enveloppe de 2,2 millions d’euros HT sera consacrée notamment aux travaux dans les quartiers extérieurs.

Le débat d’orientation budgétaire 2019 a permis de démontrer que la bonne santé financière retrouvée de la commune constitue surtout un atout pour l’avenir en même temps qu’une garantie pour le pouvoir d’achat des Bandolais.

Catégorie: Finances