Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Ecoles bandolaises : fin de récréation pour la semaine de quatre jours et demi

Les plus chanceux des écoliers bandolais devraient pouvoir faire la grasse matinée le mercredi matin à compter de la rentrée de septembre. En effet, le Conseil d’école extraordinaire réuni jeudi 29 juin à l’école élémentaire Octave Maurel s’est prononcé pour le retour à la semaine de quatre jours. Il réunissait les représentants élus des parents d’élèves, les enseignants et directeurs d’établissement, les DDEN, Mme Valérie Bouron élue aux affaires scolaires et moi-même.

La campagne pour les élections présidentielles avait laissé entrevoir la possibilité de revenir sur la réforme des rythmes (Loi Peillon) qui, rappelons-le, avait instauré la semaine de quatre jours et demi d’enseignement en contrepartie d’une journée de classe « allégée »et de la mise en place d’activités péri éducatives. L’organisation et le financement de ces dernières incombaient à la municipalité qui avait pour ce faire initié un « projet éducatif de territoire » (PEDT) avec l’ensemble des acteurs locaux.

Un premier conseil d’école au résultat surprenant

A Bandol, des consultations informelles s’étaient engagées auprès des directeurs d’école dans un premier temps puis les Conseils d’Ecole avaient été consultés au 3ème trimestre. Les enseignants faisaient état d’une plus grande fatigue des enfants notamment ceux scolarisés en maternelle ainsi que d’un absentéisme récurrent le mercredi matin. Concernant les élèves de l’élémentaire on relevait des journées souvent chargées et morcelées ainsi qu’une absence d’amélioration significative de réussite alors même que la hausse des résultats scolaires était l’un des objectifs premiers de la réforme de 2013. Une majorité d’enseignants et de parents d’élèves demandaient ainsi le retour à la semaine de quatre jours.

Un premier Conseil d’Ecole extraordinaire s’est tenu le lundi 19 Juin. Les débats s’étant cristallisés sur la durée de la pause méridienne ainsi que sur l’heure de sortie (16h ou 16h30), le maintien de la semaine de quatre jours et demi avait contre toute attente été voté.

Mme Bouron et moi-même avions fait la proposition d’un retour à la semaine de 4 jours avec pause méridienne de 2 heures et sortie de classe à 16h30 afin de faciliter l’organisation de la vie professionnelle des parents. Par ailleurs, nous avions alerté sur la capacité d’accueil du Centre aéré qui ne permettrait pas de prendre en charge tous les enfants dès 16h. La municipalité prenait cependant acte de la décision du Conseil d’Ecole extraordinaire.

Divergence de vue sur l’heure de sortie

Dès le lendemain, de nombreux parents s’émouvaient de cette décision et entamaient la rédaction d’une pétition pour le retour à la semaine de quatre jours ! Je décidais alors de provoquer la réunion d’un nouveau Conseil d’Ecole extraordinaire le 29 juin avec pour seul ordre du jour le retour ou non à 4 jours. Dans l’attente un questionnaire unique était distribué aux familles en vue de recueillir leur avis sur les rythmes scolaires et l’heure de sortie de classe. Les parents se sont majoritairement prononcés pour le retour à la semaine de 4 jours avec fin de classe à 16h30.

Le jeudi 29 juin, les membres du Conseil d’Ecole se positionnent en majorité cette fois pour une semaine de 4 jours mais avec sortie à 16h et pause méridienne de 1h30. Ce sont les enseignants (disposant d’une voix chacun) qui plébiscitent quasi unanimement la pause déjeuner réduite. La municipalité maintient sa proposition initiale de sortie à 16h30 et argumente en ce sens dans un courrier adressé au Directeur académique des Services de l’Education nationale auquel la décision finale appartiendra.

C’est la position largement majoritaire au niveau des parents d’élèves que la commune défend, une sortie à 16h leur posant de très sérieux problèmes pour récupérer leurs enfants. La commune s’engage de surcroit à proposer des activités calmes aux enfants de maternelle pendant leur pause déjeuner afin de leur permettre d’aborder leur après-midi dans les meilleures conditions.

Clap de fin imminent donc mais l’attente est difficile pour les familles qui doivent s’organiser pour la rentrée prochaine….

Catégorie: Non classé