Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Les contenus et les enjeux des délégations nouvellement données

Lors du conseil municipal du 16 décembre 2014 j’avais annoncé un certain nombre de mesures tendant à « relancer  Bandol », et parmi celles-ci, redonner des délégations aux trois adjoints, Madame Laetitia Quilici, Monsieur Jean-Yves Decroix et Madame Nicole Dagort.

Ce que j’ai fait par arrêtés en date du 08 janvier 2015.

Ces arrêtés ont été complétés le 14 janvier 2015 par des délégations données à huit conseillers municipaux.

Ces délégations, si elles sont remplies par leurs titulaires,  doivent permettre de remettre la municipalité au travail et de répondre aux besoins de notre commune qui sont une réalité quotidienne.

Pour plus de clarté et pour rassurer ceux qui n’auraient pas perçu l’importance et le rôle des élus, je tiens à revenir sur les contenus et les enjeux des délégations nouvellement données aux trois adjoints, les délégations des conseillers municipaux découlant de celles de l’adjoint auquel il est rattaché pour le seconder.

Délégations de madame la première adjointe, Laetitia QUILICI.

Elles comportent quatre domaines, lesquels sont en cohérence avec ses compétences techniques et professionnelles.

« L’environnement » : de la politique des espaces verts, et la préservation des espaces naturels, mais aussi la gestion des ressources naturelles, la gestion de la propreté et entretien de la voirie, les démarches pour l’amélioration du cadre de vie (limitation de l’affichage sauvage, effacement de réseaux, gestion des tags…).

« Le développement durable » : thématique essentielle qui doit tenir compte des enjeux du développement durable dans toutes les compétences : urbanisme, solidarité, économie, sport et culture…

Concrètement il s’agit notamment de mettre en œuvre au niveau local des actions dont l’objectif est : l’efficacité économique et l’environnement (politique d’achat, tourisme et loisirs, habitat et urbanisme, santé et bien-être…), l’équité sociale et l’environnement (soutien à un développement social et écologique, éducation et sensibilisation, information et communication …), la conservation et la gestion des ressources (énergie, déchets, air, eau, sols, forêts, espaces verts et naturels…) et le renforcement de la concertation avec la mise en place d’actions participatives.

Cette délégation par nature transversale devra être coordonnée avec la politique de la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume. Elle correspond par ailleurs  aux domaines de compétences qui  ont été attribuées dans le cadre de Sud Sainte Baume par le président de cette dernière, et qu’il a annoncées lors des vœux de début d’année.

« Cadre de ville » : a pour objectif d’améliorer le cadre de vie urbain (urbanisme,  l’environnement, architecture, patrimoine).

« Déplacements et transports urbains » :  Il s’agit de gérer au mieux la relation entre les modes de transports et la ville au regard de sa topologie particulière : partage de l’espace public de façon équitable entre les modes de déplacements, adaptation de la desserte en transport en commun au développement communal, développement d’un réseau « modes doux » pour limiter les déplacements automobiles de courte distance, optimisation de l’espace dédié au stationnement pour ne pas inciter à l’usage de la voiture. Ces compétences devront être abordées en relation avec la politique menée par la communauté d’agglomération Sud Sainte Baume.

Les présentes délégations sont donc en parfaite adéquation avec ses fonctions communautaires, pour une optimisation et une transversalité. Madame Quilici avait antérieurement comme délégations : politique de proximité, vie locale et activité événementielles.

Délégations de monsieur le second adjoint,  Jean-Yves DECROIX

Elles comportent trois domaines centrés sur la rénovation, l’organisation et la performance de nos outils communaux.

« Modernisation de l’action publique » : Simplification des actions publiques dans le cadre d’une démarche innovante, de proposer des services publics de qualité et de s’engager dans le numérique.

« Performance du service public » : Amélioration des compétences au niveau des cadres et des collaborateurs, politique de la formation, la performance des services publics, étant aussi  la capacité à maîtriser les budgets et les coûts.

« L’innovation publique » : Levier essentiel de modernisation de l’action publique. Il s’agit de promouvoir, comme l’y encourage le Secrétariat général pour la modernisation de l’action publique, des actions au niveau local pour adapter les services publics aux  différentes mutations.

Ces domaines de compétences correspondent à l’expérience développée par monsieur DECROIX lors de ses activités professionnelles passées. Monsieur Decroix avait antérieurement comme délégations : la performance du service public, la coordination municipale, les nouvelles technologies l’emploi et la Culture.

Délégations de madame la cinquième adjointe, Nicole DAGORT

Quatre domaines de compétences

« Les parkings et stationnement » : Élément important en matière d’attractivité de notre territoire tant sur le plan touristique que commercial. Les services rattachés sont la régie des parkings et la direction du développement urbain.

« Sécurité et accessibilité dans les établissements recevant le public » (ERP).

« Hygiène et santé » : Il s’agit de faire appliquer les dispositions relatives à la prévention et à la protection de la santé publique et d’exercer un contrôle administratif et technique des règles d’hygiène dans la commune. Ces actions, qui sont exercées dans bon nombre de communes par un service spécifique « Service communal d’hygiène et santé », nécessiteront à Bandol d’engager des actions transversales entre les divers services, notamment : la police municipale, la direction du développement urbain, la direction des services techniques, la brigade de l’environnement et les services de l’éducation et du restaurant scolaire.

« Opérations funéraires et cimetières » : Outre les actes juridiques habituels relatifs à cette compétence,  il convient d’étudier et réaliser les aménagements devenus urgents au cimetière de Vallongue.

Madame Dagort avait initialement délégations de fonction relatives à la politique sociale, à la solidarité, aux aînés, au handicap et à la famille.

Dans tous les cas, les adjoints (et conseillers) bénéficient des moyens humains et matériels rattachés aux services municipaux précités comme tout adjoint.

Les outils sont donc en place concrètement pour pouvoir travailler à l’amélioration des conditions de vie de BANDOL.

La réorganisation des délégations procède d’un recentrage sur les priorités et les urgences de la ville. La qualité de vie pérenne des Bandolais à travers une bonne gestion. L’environnement, l’action publique, l’hygiène et  l’accueil ne sont pas pour nous des concepts vides de sens. C’est une préoccupation à laquelle nous nous sommes engagés envers chacun de vous.

JPJ

Catégorie: Conseil municipal, Délégations, Elus, environnement, Non classé