Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Les indemnités des élus ont bien baissé

Beaucoup de candidats aux prochaines élections vont essayer d’attaquer le groupe majoritaire sur l’éthique. Ils se heurteront à chaque fois à la réalité des faits que nous ne craignons pas de détailler et d’exposer publiquement C’est le privilège de ceux qui sont droits dans leurs bottes sur ces sujets. Phrase difficile à appliquer à M. Lerat qui commence sa campagne par un mensonge qu’il m’est très facile de démontrer.

La publication originelle de M. Lerat était claire : ll conviendrait aussi que les élus de la majorité retroussent leurs manches et justifient l’augmentation de leurs indemnités de 23.6% entre 2014 et 2017. Ma petite entreprise ne connait pas la crise ! Mais où est donc cette ligne dans votre luxueux bulletin de campagne promotionnelle, M le maire ?

Il n’est alors pas question de ligne budgétaire 6531 dans cet article de M. Lerat, mais de ligne et il y a beaucoup de lignes dans un journal municipal… Où comment essayer de s’en sortir quand on est pris la main dans le sac de mensonges…

M. Lerat essaie clairement de dire que les élus ont augmenté leurs indemnités par rapport au mandat précédent.

Voici les indemnités perçues par les élus en janvier 2014 (mandat précédent) et en décembre 2017 (mandat actuel)

Les élus de la majorité n’ont pas augmenté leurs indemnités de 23,6%, mais les ont bien diminué. Si j’avais augmenté de 23,6% mon indemnité, je serai passé à 2637€ au lieu de baisser à 1437€. J’ai également renoncé à la voiture de fonction attribuée précédemment au maire.

Il est à préciser que les adjoints et moi avons diminué volontairement nos indemnités afin que les conseillers municipaux touchent une indemnité qui est proche du maximum légal. Celle versée en janvier 2014 était très supérieure au maximum légal…

Pourquoi la ligne budgétaire 6531 était-elle plus basse en 2014 ? (et 2015)

M. Lerat essaie aujourd’hui de se sortir de son mensonge en n’évoquant plus que la hausse de la ligne budgétaire consacrée aux indemnités des élus.

Ce qu’a « oublié » de dire M. Lerat, c’est que j’avais retiré les délégations de 4 adjoints du groupe de Mme Quilici et des conseillers municipaux en 2014, avec l’appui sans faille du directeur de cabinet de l’époque, un certain… Pierre Lerat ! Dès lors, il est normal qu’en 2014 et 2015, cette ligne budgétaire soit plus basse que les autres années « normales ».

À cela, il faut ajouter qu’en janvier 2014, sous la précédente mandature, bon nombre de conseillers municipaux ne touchaient pas d’indemnités.

Voici un tableau explicite sur l’évolution de cette ligne budgétaire, avec le montant annuel des indemnités des élus :

La phrase de M. Lerat est donc bien volontairement mensongère et trompeuse. Comme je l’ai dit en conseil municipal, voici un candidat pour 2020 qui commence sa campagne par un mensonge destiné à salir des élus sur le plan de leurs indemnités alors qu’ils touchent moins que leurs prédécesseurs. C’est prometteur pour la suite…

 

Catégorie: Elus, Finances