Jean-Paul Joseph
FERMER LA RECHERCHE

Maison des Vins : les masques tombent

Le feuilleton de la vente de la Maison des Vins vient de connaître un rebondissement qui révèle les vraies motivations du président de la Communauté d’Agglomération Sud Sainte Baume (CASSB) Ferdinand Bernhard.

Rappel des épisodes précédents :

  • La ville de Bandol décide de mettre en vente l’immeuble dénommé « Maison des Vins de Bandol » géré par la Sogeba pour des raisons juridiques (voir l’article complet à ce sujet)
  • Un appel à candidature est lancé. Les postulants ont jusqu’au 15 octobre pour se prononcer.
  • Par voie d’huissier, l’association des Vins de Bandol rompt toute discussion autour de l’organisation de la Fête des Vins tant qu’elle n’aura pas l’assurance de rester dans le local qu’elle loue dans l’immeuble « Maison des Vins »
  • Le président de la CASSB, M. Bernhard, propose d’acheter l’immeuble. Il garantit (dans la presse) que les loyers n’augmenteront pas.
  • J’organise une rencontre avec les vignerons et propose en cas d’éviction de reloger l’oenothèque à la place de l’Office de tourisme, emplacement emblématique, d’autant que plusieurs places de stationnement seraient réservées.
  • L’association des Vins de Bandol refuse cette proposition.
  • Soucieux de l’intérêt des Bandolais, je demande au président de la CASSB de soumissionner dans le cadre de la procédure de mise en concurrence.

Le dernier article de Var Matin nous éclaire sur le comportement du président de la CASSB. En publiant le courrier qu’il m’adresse, M. Bernhard se montre très énervé de ne pouvoir acquérir la Maison des Vins sans passer par la procédure adhoc votée par le conseil municipal.

Tout ceci confirme les informations que j’ai pu recueillir. M. Bernhard en se posant comme le « sauveur » de l’association des Vignerons n’a qu’un but malgré ses dénégations : délocaliser la Fête du Millésime et la faire tourner dans les communes de la CASSB, au détriment de Bandol.

Heureusement, l’association des vins de Bandol vient de faire un pas important vers une solution d’apaisement en prenant l’engagement de maintenir la fête des vins à Bandol si l’oenothèque garde son emplacement actuel. Notre offre est néanmoins maintenue de proposer l’emplacement de l’Office de tourisme dans l’hypothèse peu probable où l’oenothèque devrait être déplacée.

Les tentatives d’intimidation, rodomontades et autres leçons de gestion de M. Bernhard ne m’impressionnent pas. Qu’il se les garde pour Sanary.

Contrairement à ce qu’il a affirmé de manière mensongère et délibérée, je n’ai aucunement refusé son offre. Je lui ai seulement indiqué que s’il voulait acheter la Maison des Vins, il n’avait qu’à faire une offre (il a jusqu’au 15 octobre) comme tous les autres candidats. Il ne fera pas sa loi à Bandol.

L’offre de la CASSB sera examinée de manière équitable et j’ai bon espoir que la commission d’attribution de la ville la retienne de manière transparente à l’issue de la procédure de mise en concurrence.

Catégorie: Conseil municipal